Saint-Benoît
 

Benoît de Nursie, 480 – 560, a rédigé une Règle pour les moines de son monastère du Mont Cassin en Italie. Intégrant les traditions monastiques antérieures, elle va être adoptée par la plupart des communautés monastiques du Moyen-Âge. Benoît fut appelé le Père des moines d’Occident. En 1964, le Pape Paul VI le proclama patron de l’Europe , reconnaissant ainsi l’œuvre d’évangélisation mais aussi de développement humain par l’agriculture, les sciences et les arts des monastères bénédictins et cisterciens.

La Règle est un petit livre de 73 chapitres, écrit au masculin. Elle balise notre itinéraire dans une alternance de repères concrets et d’orientations spirituelles. Au long de l’année, la Règle est lue chapitre après chapitre et toujours reprise. Elle est commentée et actualisée par l’abbesse dans ce lieu spécifique qu’est le chapitre, lieu des événements importants de notre vie : vêture, élection de l'abbesse, renouvellement des soeurs dans les divers emplois, et des échanges communautaires

Toutes les fois qu’il faudra traiter d’affaires importantes au monastère, l’abbé convoquera toute la communauté et dira de quoi il s’agit. Ayant entendu l’avis des frères, il en délibérera par-devers lui et fera ce qu’il jugera le plus utile. Nous disons que tous doivent être convoqués au conseil, pour cette raison que le Seigneur révèle souvent à un plus jeune ce qui est préférable. (Règle de Saint Benoît, ch. 3).

Abbaye Saint Louis du Temple, Vauhallan • mars 2017 Nous contacter